Dans un précédent article, nous vous avons expliqué comment choisir un mot-clé ou une expression sur lesquels vous aimeriez être visible dans les moteurs de recherche. L’étape suivante est donc de rédiger un contenu adapté et pertinent pour que les moteurs de recherche puissent vous faire apparaître.

Mais avant d’optimiser le contenu dans le but d’avoir un meilleur positionnement, il est impératif de comprendre l’intention de recherche.

Qu’est-ce que l’intention de recherche ?

L’intention de recherche est tout simplement le besoin ou la problématique exprimée par l’internaute. Si je vais dans un moteur de recherche et que je tape « comment entretenir ma tondeuse ? », mon intention de recherche et de m’informer et de comprendre comment résoudre la problématique.

Toutes les recherches tapées par des internautes ont ainsi une ou plusieurs intentions de recherche. Le but du jeu va être de réussir à y répondre de manière optimale, ce qui va faciliter votre référencement naturel d’une part, et la capacité de votre site à convertir l’internaute en client d’autre part.

Lorsque vous allez commencer à rédiger sur un contenu, il est indispensable de comprendre cette intention de recherche pour obtenir le meilleur positionnement possible. Il faut donc comprendre les différentes typologies d’intention de recherche existe avant de commencer à créer votre publication.

L’intention de recherche d’un point de vue SEO

En référencement naturel, sans parler du besoin précis de l’internaute, nous avons tendance à classer l’expression tapée en différents types d’intention de recherche. Certains sont ainsi beaucoup plus intéressants d’un point de vue des conversions et du chiffre d’affaires potentiel.

On peut ainsi citer les intentions de recherche suivante :

  • Transactionnelles: dans ce type de recherche, l’internaute exprime avec précision son désir d’acheter. Ce sera notamment le cas de l’expression « acheter iPad » ;
  • Commerciales: une intention de recherche commerciale concerne toutes les recherches de l’internaute sur des produits ou des services. Cela peut effectivement l’amener à terme à effectuer un achat, mais il est souvent dans une optique de comparaison ou d’approfondissement de ses connaissances. On peut par exemple citer l’expression « meilleure tablette » ;
  • Informationnelles: dans ce type de recherche, l’internaute recherche à répondre à une question précise ou à un besoin d’information. Si l’on reprend le même exemple que précédemment, l’expression « quelle est la meilleure tablette ? » serait une recherche avec une intention informationnelle ;
  • Navigationnelles: les recherches navigationnelles sont quant à elles destinées à permettre à l’internaute de se rendre sur un site Internet, ou physiquement dans un lieu précis. L’expression « Apple Store Paris », ou tout simplement « Apple » seraient de parfaits exemples.
Capture d'écran de Google sur la requête commerciale "Chaussures Nike"
Un exemple de requête commerciale qui affiche surtout des catégories de produits : “Chaussures Nike”

L’intention de recherche selon l’internaute

Comme indiqué au début de cet article, un des aspects les plus importants de l’intention de recherche est le besoin réellement exprimé par l’internaute : il veut acheter un produit précis, il souhaite comparer des services, il cherche à s’informer ou à se divertir, ou encore à se déplacer.

Pour chaque expression que vous voulez cibler, il est donc impératif de comprendre le besoin réel de l’internaute et d’y répondre de la manière la plus pédagogique, la plus complète et la plus efficace possible.

L’intention de recherche selon votre expertise

N’oubliez pas non plus que votre propre expertise va avoir aussi de l’importance. L’internaute peut en effet avoir une problématique dont il ne connaît pas tous les tenants ou les aboutissants.

L’internaute peut aussi ne pas connaître les solutions qui existent : il est ainsi tout à fait possible que votre produit, votre service, ou encore votre méthodologie lui soit inconnue, alors qu’ils sont peut-être les meilleures solutions à son problème.

Quand vous allez commencer la rédaction, n’hésitez pas à mettre en avant votre expertise et votre savoir-faire pour répondre de manière peut-être plus efficace ou différente à une problématique existante.

L’intention de recherche selon Google

C’est ici le point clé : lorsque vous allez rédiger un contenu sur une expression qui vous intéresse en référencement naturel, dites-vous que le moteur de recherche va lui aussi essayer de comprendre l’intention de recherche.

C’est très important, car Google et ses concurrents vont avoir la même démarche : en fonction de l’intention de recherche, ils ne vont pas afficher les mêmes types de contenus.

Ainsi, le meilleur conseil que l’on peut vous donner, est de consulter la page de résultats de Google sur la recherche que vous ciblez. Vous allez vous rendre compte que parfois Google va décider de lister des contenus ayant un axe bien particulier, ou des types de publications ayant un format bien défini. Ainsi, on peut se retrouver avec des pages de résultats qui :

  • listent uniquement des fiches produits (ou des catégories de produits) ;
  • n’affichent que les comparatifs ;
  • ne sont que des recettes de cuisine ;
  • sont principalement des guides et des tutoriels ;
  •  etc.

Si Google n’affiche qu’un certain type de contenu bien précis sur la première page, cela veut dire que vous devrez théoriquement produire exactement ce type de contenu pour espérer apparaître en première page de Google

Et c’est uniquement quand vous aurez en tête ces différents aspects de l’intention de recherche que vous pourrez commencer à rédiger votre contenu.

Bien entendu, la compréhension de l’intention de recherche n’est qu’une partie du travail de rédaction SEO qui est bien plus vaste avec le choix du mot clé, votre cible, votre expertise ou encore avec la structuration de vos propos et la catégorisation dans WordPress.

Daniel Roch

Daniel Roch

CEO de SeoMix & SEOKEY, consultant SEO & développeur WordPress.

2 réflexions sur “Comprendre l’intention de recherche en SEO”

  1. Hola Daniel,
    L’intention de recherche selon Google peut varier vis à vis de ton article si l’on prend les recommandations officielles destinées aux quality raters. De ce fait, elle peuvent être classée en plusieurs catégories principales, telles que “Website”, “Know”, et d’autres.

    Premièrement, on a la catégorie “Website”. Ici, l’utilisateur, c’est un peu un explorateur qui sait déjà où il veut aller. Il tape “Facebook” ou “Amazon” parce qu’il veut atterrir directement sur un site connu, sans détour.

    Ensuite, on a le fameux “Know”. C’est le terrain des curieux, ceux qui ont soif de savoir. Ils posent des questions du genre “C’est quoi la photosynthèse ?” ou “Raconte-moi l’histoire de la Rome antique”. Mais attention, il y a un piège : les “Know simple”. Ces requêtes déclenchent des réponses directes de Google, et là, c’est la galère pour se frayer un chemin vers le top des résultats.

    On n’oublie pas les “Do”. Là, on est dans l’action pure. “Acheter des chaussures en ligne”, “télécharger un PDF”, “trouver une recette de gâteau au chocolat” : l’internaute veut faire quelque chose de concret, et vite !

    Et enfin, “Visit-in-Person”. C’est le domaine de ceux qui veulent bouger, découvrir un lieu physique. “Où est la pharmacie la plus proche ?” ou “Quels sont les horaires du musée du Louvre ?” : des questions terre-à-terre pour des besoins réels.

    L’astuce, c’est d’utiliser des outils de pro, comme Sistrix (évidemment) , pour trier ces intentions. Comme ça, tu peux ajuster ton contenu et répondre pile poil à ce que cherchent les utilisateurs. C’est tout un art, mais avec ces infos et filtres cruciaux, les SEOs sont déjà bien armé cette aventure dans les SERPs !

  2. Hello Daniel,

    Je recoupe ce que dit Nico sur les intentions de recherche “made in Google”. Je trouve que les “Visit-in-Person” ne sont généralement pas exprimées dans les contenus de vulgarisation SEO qu’on trouve sur le web.

    J’ai bien vu que tu l’évoquais dans les intentions navigationnelles (avec l’exemple “Apple Store Paris”) mais je pense qu’il faudrait le dissocier de cette catégorie. Ce type de requête a un lien assez fort avec du SEO local, puisqu’il s ‘agit de se déplacer (j’appelle ça des “intentions directionnelles”).

    Ce qui au final suppose une approche différente en SEO : avoir une fiche Google Business Profile bien conçue, avec si possible des avis positifs, des commentaires élogieux, des visuels attractifs… bref, le taf SEO 🙂

    Merci pour ton article,
    Dimitri

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boostez le SEO de WordPress !

  • Augmentez le trafic vers votre site Internet
  • Auditez votre site
  • Gagnez du temps dans vos tâches SEO
  • Support premium
PRO
Panier
  • Votre panier est vide.
Retour en haut

Faites vite, l'offre est valable jusqu'au novembre 26, 2022 !

Jours
Heures
Minutes
Secondes