Le fichier robots.txt est un élément essentiel pour optimiser le référencement naturel et la performance de votre site WordPress. Dans cet article, nous allons vous guider à travers les étapes nécessaires pour générer et optimiser ce fichier crucial. Vous découvrirez également des conseils pratiques et des astuces pour en tirer le meilleur parti.

Comprendre le fichier robots.txt

Le fichier robots.txt joue un rôle crucial dans l’exploration et l’indexation de vos pages par les moteurs de recherche comme Google, Bing ou Yahoo. Il permet d’informer ces moteurs sur les sections de votre site Web à explorer ou à ignorer, améliorant ainsi l’efficacité du processus d’indexation et votre SEO.

Syntaxe et éléments clés

La syntaxe du fichier robots.txt est simple : il se compose de directives “User-agent” qui définissent le robot d’exploration concerné (par exemple, Googlebot), suivies de directives “Disallow” ou “Allow” spécifiant les chemins d’accès (URL) à interdire ou autoriser.

Voici un exemple basique :

User-agent: *Disallow: /wp-admin/

Dans cet exemple, l’astérisque (*) signifie que la règle s’applique à tous les robots d’exploration. La directive “Disallow” indique que le répertoire “/wp-admin/” ne doit pas être exploré.

Exemples de règles courantes

Outre l’exemple ci-dessus, voici quelques règles qui peuvent exister dans les fichiers robots.txt pour WordPress :

  • Bloquer l’accès aux fichiers temporaires et de sauvegarde : Disallow: /*.tmp$, /*.bak$
  • Interdire l’exploration des répertoires de plugins et thèmes : Disallow: /wp-content/plugins/, /wp-content/themes/
  • Empêcher l’accès aux fichiers de connexion et d’administration : Disallow: /wp-login.php, /wp-admin/

Générer un fichier robots.txt pour WordPress

Il existe plusieurs méthodes pour créer un fichier robots.txt optimisé pour le SEO de WordPress. Nous allons vous présenter deux approches : la méthode manuelle et l’utilisation de notre plugin SEOKEY :

Utiliser l’extension SEOKEY

Notre extension vous permet de générer un fichier Robots.txt optimisé pour le SEO. Vous n’avez même pas à vous en soucier ! 🙂

Méthode manuelle

Pour créer un fichier robots.txt manuellement, suivez ces étapes :

  1. Ouvrez un éditeur de texte (tel que Notepad ou Sublime Text) et créez un nouveau document ;
  2. Ajoutez les directives souhaitées (comme celles présentées ci-dessus). En règle général, il est conseillé de ne rien interdire ;
  3. Enregistrez le fichier sous le nom “robots.txt” (sans les guillemets) ;
  4. Utilisez un client FTP ou SFTP pour téléverser le fichier dans le répertoire racine de votre site WordPress.

Optimiser le fichier robots.txt pour un meilleur référencement

Une fois votre fichier robots.txt créé, il est important de l’optimiser en tenant compte des spécificités de votre site WordPress et des moteurs de recherche.

Règles spécifiques pour WordPress

Voici quelques règles à prendre en compte pour optimiser le fichier robots.txt sur un site WordPress :

  • Autorisez l’exploration des fichiers importants pour le SEO, comme les images et les CSS, par exemple avec : Allow: /wp-content/uploads/, /wp-content/themes/*/style.css
  • Bloquez l’accès aux répertoires inutiles pour l’indexation, tels que les archives et les commentaires : Disallow: /archives/, /comments/

Erreurs à éviter

Certaines erreurs courantes dans la gestion du fichier robots.txt peuvent nuire à vos efforts de référencement. Voici quelques points d’attention :

  • Évitez de bloquer tout le contenu de votre site (Disallow: /). Cela empêcherait les moteurs de recherche d’indexer vos pages.
  • Ne bloquez pas l’accès aux ressources essentielles à la compréhension et au rendu de vos pages (CSS, JS, images).

Tester et valider le fichier robots.txt

Après avoir créé et optimisé votre fichier robots.txt, il est important de vérifier sa syntaxe et son efficacité.

L’un des outils les plus utiles pour tester votre fichier robots.txt est la Google Search Console. Connectez-vous à votre compte, accédez à “Exploration > robots.txt” et utilisez l’outil “Tester” pour vous assurer que votre fichier est correctement pris en compte par Googlebot.

Gérer les exceptions et les cas particuliers

Dans certains cas, vous souhaiterez peut-être gérer des exceptions pour certains robots d’exploration ou des pages spécifiques de votre site.

Autoriser et interdire certains robots

Si vous souhaitez autoriser ou interdire l’accès à certaines parties de votre site pour un robot spécifique (par exemple, Bingbot), ajoutez une directive “User-agent” suivie des directives “Disallow” ou “Allow” correspondantes :

User-agent: BingbotDisallow: /wp-admin/

Gérer les pages sensibles

Pour protéger les pages sensibles de votre site, telles que la page de connexion (wp-login.php) et le tableau de bord WordPress (wp-admin/), ajoutez des directives “Disallow” spécifiques dans votre fichier robots.txt.

Cet article est-il utile ?
Modifié le 8 juin 2023
Panier
  • Votre panier est vide.
Retour en haut

Faites vite, l'offre est valable jusqu'au novembre 26, 2022 !

Jours
Heures
Minutes
Secondes